Le Brexit se meurt … par christophecroshouplon

Nouveau revers pour Theresa May : la chambre des Lords a voté le 30 avril au Parlement le droit de bloquer le Brexit si un accord n’était pas trouvé avec l’Union européenne.

Majoritairement pro-européenne, la chambre des Lords a adopté le 30 avril, par 335 voix contre 244, un amendement au projet de loi sur la sortie de l’Union européenne (UE) donnant au Parlement le pouvoir d’empêcher le gouvernement de quitter le giron européen sans accord avec Bruxelles.

Antithèse. Il ne s’agit en dépit des apparences – c’est mon antithèse, vous pouvez arguments de préférence à la clef la contester bien sur – nullement d’un revers pour Theresa May. Souvenons-nous que la vote des anglais impliqua le départ du premier ministre de l’époque – celui qui avait imprudemment selon les dires de l’oligarchie, de l’Union Européenne, de nos médias decidé de ce référendum populaire. Qu’il y eut juste après non pas un VOTE pour élire un nouveau premier ministre et un nouveau gouvernement mais des tractations politiciennes. Qu’on nous présenta cette Madame May en triomphatrice de la vox populi, laquelle vox ne l’a jamais désignée. Que depuis deux ans Madame May échoue lamentablement et se couche devant les diktats de Bruxelles. Qu’elle recule devant Juncker. Que George Soros va jusqu’à déclarer – lui qui n’est pas anglais à ma connaissance – que la voix de la raison est de s’asseoir sur ce vote pour le bien des britanniques.

Ceci me rappelle deux choses. Le Traité de Lisbonne d’une part en 2007 contre le vote des français. L’arnaque Tsipras chez nos amis grecs, ses fausses reculades, ses vrais abandons à son maitre mondialiste. Francais ET grecs fumes les victimes de nos politiciens. Nous français au moins ce fut dit, ce fut scandaleux certes car une violation caractérisée de notre Constitution par Nicolas Sarkozy. Mais au moins ne pouvons-nous que nous en prendre à nous-mêmes car ledit Sarkozy avait clairement annoncé la couleur lors de sa campagne. Ce fut son seul argument. Juste en plus …

Les grecs eux n’ont pas eu cette … chance. Leur dirigeant, faux nez d’extrême gauche soi-disant élevé par l’oligarchie les a trompés sur toute la ligne, il fit semblant de pour mieux les faire rentrer dans le giron de l’étouffement par les intérêts des Land allemands. J’espère que les grecs parviendront un jour à ouvrir les yeux sur la réalité de leur dirigeant. Souvenons-nous de son ancien Ministre de l’Economie démissionnaire, cet animal médiatique très ami avec Mélenchon et … Macron … et toujours bienvenu sur les tréteaux de nos amis mondialistes, ceux-là qu’il prétend combattre.

Tsipras c’est pareil …

Jamais deux sans trois – selon ma thèse. Donc May. Troisième faux nez, sorte de Tsipras de droite. Mise en place pour faire échouer le Brexit. Très heureuse sous cape donc de cette initiative des Lords – la majuscule me semble de trop mais restons corrects. Des aristocrates hors sol et anti peuple, clairement pro Union Européenne et qui n’ont de comptes à rendre à personne. A leur âge …

Pauvres anglais, mes chers amis, je le crains, jamais le Brexit, jamais VOTRE Brexit ne sera une réalité. Ils passeront par-dessus votre vote comme ils l’ont fait avec nous français. Nos votes ils s’en fichent, ces gens-là sont tout sauf des démocrates. Regardez comment ça fonctionne l’UE, ça me rappelle feu l’URSS, une grosse caisse enregistreuse où le pouvoir se terre. Un pouvoir détenu par fort peu que nous ne voyons jamais, n’avons jamais élu, qui financent tout, décident de tout et de tout ce qui notamment va à l’encontre de l’intérêt des peuples. Vous connaissez la liste …

Je respecte les gens qui votent et militent pour un candidat qui prône la sortie de l’UE d’une facon ou d’une autre. Je doute fort avec de pareils marionnettistes que les solutions proposées par les uns et les autres, pour parfois pertinentes et adaptées qu’elles soient, soient DANS LES FAITS efficientes. Car en face ils sont prêts à tout et l’ont moult fois prouvé et détiennent toutes les ficelles. Je crains que ces politiques qui prônent ces thèses et qui sont tout sauf des imbéciles ne s’en doutent voire davantage. J’aimerais – c’est un voeu – que sans forcément penser pareil – certains d’entre vous croient en l’utilité du combat politique, moi pas, certains votent moi pas, je ne crois pas utile de voter dans un jeu truqué et place le combat ailleurs, mais je respecte vos choix, j’en ai d’autres et c’est mon droit – que nous puissions ensemble a minima réfléchir posément – que nous quittions les ornières de militants suiveurs – sur ce constat simple. Ils tiennent la caisse donc les ficelles, et nous usent dans des combats subalternes et s’en divertissent fort.

Selon mon analyse – discutable comme toutes les analyses – ce n’est pas tant la présence dans l’UE et dans l’OTAN le problème de fond. Mais la République Francaise en tant que telle. Je ne prone pas un retour en arrière, la royauté non, tout sauf une illusion, en tout cas pas la royauté de Louis XV et Louis XVI, lesquels, ça date, avaient sérieusement abimé, le premier surtout, son magistère en faisant entrer les marchands dans le temple. Je ne crois pas aux retours vers le passé, libre à vous de penser autrement. Je crois par contre à force de creuser – merci les historiens transgressifs et non officiels – l’histoire de mon pays que le mal vient de là. Hormis quelques courtes parenthèses cette république prétendument représentative n’a jamais fait que servir les intérêts du haut de sa pyramide. Nous élisons des gens qui votent des lois à notre place au lieu de les façonner nous-mêmes. Depuis Maastricht nous élisons des gens qui traduisent des lois écrites pour les ultra riches et ces gens prennent leur dictée dans les couloirs du Parlement Européen où pullulent des lobbyes. Monsanto, Big Pharma, le nucléaire, l’industrie alimentaire – la liste est longue comme un bras. Ceci autrefois sous l’Ancien Régime – dont je ne veux pas – n’avait pas lieu. Belle régression … Et ils osent appeler ça un régime démocratique …

Ne me demandez pas MA solution. LA solution nous en avons tous UNE pour nous-mêmes. Je ne crois absolument plus au fait de se reposer sur quelque leader que ce soit. Notre liberté de plus en plus bafouée est à reconquérir à la serpe humain par humain, un par un. Pas de syndicat, ni autorité religieuse, médiatique, politique. Pas de gourou et pas de répresentant, aucun, ça ne marche pas. Rien. Rien que nous-mêmes face à nos destins individuels. Le combat pour la liberté est pour moi question d’affranchissement individuel avant tout. Je le fais mien et j’y crois.

Laisser un commentaire