La France Insoumise a peur . par siatom

 Les responsables de la France Insoumise se sentent assaillis de toutes parts par le péril brun, Clémentine Autain, ex conférencière à la Commune Libre de Tolbiac, a dénoncé vigoureusement le 20 Avril dernier devant l’assemblée l’odieux attentat pâtissier dont a été victime son camarade député Alexis Coquerel perpétré par un dangereux activiste de l’Action Française que l’on soupçonne en outre d’avoir commis son ignoble forfait avec une pâtisserie d’origine industrielle.

Outre cette indiscutable faute de goût, qui pourrait entrainer l’inculpation pour tentative d’empoisonnement par arme par destination de l’auteur de cet ignoble forfait qui reprochait au député d’avoir participé à la « profanation de la basilique de Saint-Denis » en compagnie de migrants, l’agresseur a eu l’outrecuidance de prétendre qu’en notre république l’on « pouvait entarter un député comme un vulgaire BHL »

Cette comparaison peu flatteuse pour l’élu de la nation avec le philosophe cathodique, pourtant éminent exégète de l’œuvre du penseur mort-né Jean Baptiste Botul est évidemment humiliante pour Coquerel et pourrait constituer un délit d’outrage, car il porte atteinte à la dignité et à la fonction de ce valeureux militant de la FI.

Clémentine Autain demande à ce que « la violence extrême et les menaces que ne cessent de proférer des milices d’extrême droite soient prises en considération » et son collègue entarté regrette « Le manque de surveillance spécifique des groupuscules d’extrême droite par le gouvernement ».

Quant à Mélenchon lui-même, il surenchérit en déclarant « . « L’extrême droite doit être prise au sérieux comme danger de violence et de meurtre. C’est eux qui attaquent à Montpellier un amphi d’étudiants, c’est eux qui attaquent à Tolbiac, c’est eux qui me menacent de mort »

Sans minimiser les menaces de mort dont sont l’objet cinq députés de la France Insoumise ainsi d’ailleurs que Castaner (cherchez l’intrus) et en espérant que la police pourtant régulièrement vilipendée par les militants de la FI les protège efficacement, on peut s’étonner des problèmes oculaires dont ils semblent affectés qui les empêchent de percevoir les violences venues de l’extrême gauche.

En ces temps troublés où Jupiter ne se veut ni de droite, ni de gauche, ni du centre ou les trois en même temps, on peut comprendre les troubles de latéralisation dont ils souffrent mais on a du mal à excuser la cécité de l’œil gauche du Lider Maximo de la FI quand il tweete à propos des violences lors du défilé du 1er mai « insupportables violences contre la manifestation du premier mai. Sans doute des bandes d’extrême droite ».

Alors on émet deux hypothèses, Mélenchon, formidable bête de scène s’est inscrit au Jamel Comedy Club et teste ses vannes pour un prochain spectacle ou alors quand il évoque des bandes d’extrême droite casquées et masquées, il s’agit sans aucun doute de celles qui ont aspergé à coups de lances à eau et enfumé avec des grenades lacrymogènes de paisibles manifestants.

Pour faire la lumière sur cette énigme, il faudra nous connecter sur  »Le Média » où l’expert en faux témoignages, le précieux ridicule Gérard Miller saura nous concocter une version labellisée gauche caviar de la baltique en nous faisant profiter de ses talents de comédien pour nous proposer la mine compassée une version réactualisée de  »la France a peur » de Roger Gicquel

Laisser un commentaire