SYRIE : Ce que FRANCE5 a oublié de nous dire à propos du témoignage de Seth Doane, CBS : par bluerider

 

lien France5 sans doute temporaire : https://www.france.tv/france-5/c-politique/saison-9/486631-le-bureau-de-verif-fake-news-sur-les-armes-chimiques-en-syrie-c-politique-22-04-18.html

autre lien sauvegardé sur youtube : https://www.youtube.com/watch?v=y0siaOyuREE

 

LETTRE A la rédaction de France5,

notamment à l’attention de Maxime Darquier

A propos de votre décryptage par “Monsieur anti-fake news” sur France5 le 22 avril 2018, du témoignage de Seth Doane (CBS) daté du lundi 16 avril d’après la mention à l’image, sur l’attaque chimique du 7 avril à Douma, alors qu’il était sur place juste après la frappe punitive de la coalition OTAN-Golfe-Israël du samedi 14 avril. Il me semble que Maxime Darquier range beaucoup trop vite l’enquête de ce journaliste de CBS dans le dossier à charge contre la coalition loyaliste. Son décryptage des déclarations de Seth Doane est factuellement inexact. La preuve de son inexactitude se trouve dans l’interview que le même jour Seth Doane a donnée au journaliste sur le plateau de CBS en direct (elle était donc aussi disponible pour votre décrypteur en chef et sa rubrique « LE BUREAU DES VERIFS » -un comble- dans l’émission « C POLITIQUE »). Je vous serais donc gré de porter à la connaissance de votre audience les élements factuels suivants, lors d’une prochaine émission. Seth Doane a en effet raconté ceci aux américains :

https://www.cbsnews.com/news/syria-inside-douma-the-site-of-apparent-chemical-attack-2018-04-16/

il faut noter la DERNIERE PHRASE = « and if weapons experts do make it to that building, they will find a scene that could have been tampered with, and Jeff I witnessed accounts that can be confusing, and contradictory. »

« et si des experts en armements se rendent dans cet immeuble [là où se trouvait le cylindre jaune censé être le vecteur des gaz chimiques], ils trouveront une scène qui pourrait avoir été trafiquée, et Jeff j’ai pu moi-même assister à des témoignages qui peuvent être parfois confus, et contradictoires. »

autrement dit ce journaliste doute au moins de 3 choses que le présentateur de CBS et le « décrypteur » de FRANCE5 passent allégrement sous silence :

1/ que ce cylindre jaune soit bien une roquette gouvernementale de gaz toxiques, car il parle d’une possible mise en scène.

2/ que cette roquette soit donc arrivée là par un tir et non à la suite de la-dite mise en scène.

3/ que les témoins qu’il nous montre sont fiables, puisqu’il dit qu’il en a rencontré d’autres qui ne disent pas la même chose.

4/ cerise sur le gâteau, sa parole est coupée comme souvent, mais le journaliste sur le plateau de CBS ne relève pas la portée somme toute gigantesque de sa dernière phrase. Beau raté journalistique au passage.

5/ donc ce que vous dites M. Darquier, est partial, et donc faux, comme l’est chez CBS le reportage illustrant l’interview tronquée de leur propre journaliste Seth Doane, qui lui semble intègre. CBS ne montre visiblement qu’une partie des images qu’il a filmées, les autres étant évoquées par Seth Doane mais non montrées, ou même non tournées car dérangeantes qui sait, auquel cas Seth n’est peut-être pas si intègre que cela mais je lui laisse le bénéfice du doute car…

6/ a minima il eût fallu aussi signaler au passage la perplexité de Seth Doane qui se ressent dans le reportage que je vous ai mis en lien. Il n’est pas si sûr de lui dans ce qu’il raconte. Et donc, devant tant de questions légitimes, vous devriez a minima prendre aussi contact avec lui et vous faire préciser le sens de sa dernière phrase dans l’émission en lien.

Au final donc, sur les 2 témoignages à charge contre la coalition loyaliste, l’interprétation que donne FRANCE5 de celui de Seth Doane semble extrêmement sujette à caution, comme l’est l’absence de tout commentaire sur le plateau de CBS face à ces remarques extraordinaires en soi. Cela illustre les innombrables possibilités de faire exprimer à des journalistes et leurs images des idées parfaitement inexactes. Je ne me lancerai pas dans l’exégèse de ce qui a pu se passer, mais quoi qu’il en soit les faits sont là et comme de coutume depuis 7 ans « de ce côté-ci du rideau de fer OTAN », ils font pencher la balance dans le sens de la Pensée Unique qui nous abreuve H24 depuis 7 ans sur la question syrienne. Je laisse le lecteur seul juge.

Je ne me fais aucune illusion hélàs sur votre capacité à amender vos déclarations et limiter ainsi la diffusion de cette fake news officielle, par négligence, par confort éditorial, ou par idéologie suiviste du quai d’Orsay. En tant que citoyen français j’aurai essayé de faire mon devoir de spectateur attentif qui a la chance d’être angliciste.

Je n’espère même pas de réponse avec des excuses à vos spectateurs pour manque à la déontologie du journalisme, ni de réaction du médiateur, et encore moins du CSA. Dans cette affaire pourtant extrêmement sensible, et dont la sensibilité même aurait dû aiguiser votre sagacité au lieu de l’émousser, chacun sait désormais que ce qui compte, c’est l’effet d’annonce, plus que l’annonce elle-même. Souvenons-nous des fioles d’anthrax de Colin Powell un certain 5 février 2003. Tout ce que je souhaite c’est que chacun se fasse désormais sa propre idée. La mienne est faite, une fois de plus.

Bien à votre équipe,

BV.

Laisser un commentaire